NOS CAMARADES DE PUPITRES


 

Mireille, Auxilliaire de Puériculture, Alto.

 

« Je suis choriste dans la chorale Air-en-Airr depuis cinq ans et c’est par l’intermédiaire d’une collègue de travail que j’ai rejoint la chorale, lors de mon arrivée à Tours en 2010. Chaque répétition est pour moi vecteur de joie, de partage et de plaisir de chanter, toutes ses émotions positives que nous pouvons ensuite communiquer lors de nos concerts. Grâce à notre chef de chœur professionnelle, Sandra Rotinat, j’ai beaucoup progressé et gagné en sérénité et en assurance. 

 

Je me souviens d’un concert à la Basilique « St Martin » de Tours, un endroit de rêve, lors de la visite d’une chorale Suédoise, un de mes meilleurs souvenirs d’échanges et de chants. C’est ma mère qui m’a transmis ce goût de la chanson, que j’applique jusque dans mon travail auprès des jeunes enfants. Depuis que je suis membre de cette chorale j’ai vécu mes émotions les plus fortes avec la chanson « Etre » de Charles Aznavour, qui soulève beaucoup d’émotions et en dit beaucoup sur l’amour. »

 


 

Martine, Retraitée de l’Enseignement, Alto.

 

« Après m’être longtemps promis d’intégrer une chorale une fois à la retraite, j’ai rejoint la Chorale Air-en-Airr en octobre 2009 grâce à ma sœur. J’y ai trouvé une bouffée d’oxygène salvatrice qui permet d’oublier les tracas quotidiens. Pour moi, la chorale c’est une thérapie, une évasion par le chant et une adrénaline unique lors des concerts. Avoir une chef de chœur professionnelle est une chance exceptionnelle et un moteur pour nous les choristes. 

 

Mon meilleur souvenir au sein de la chorale est sans nul doute le dernier voyage à Goteborg en octobre 2015, tous les éléments étaient alors réunis pour en faire un souvenir exceptionnel : Rencontres, retrouvailles, balades, représentations dans des lieux uniques. En voiture, à la maison, chez moi le chant est partout, et la chanson que je préfère c’est lorsque le groupe interprète « Etre » de Charles Aznavour, c’est un moment où spectateurs et choristes ressentent un grand frisson.»

 

 


 

Brigitte, Sans-Emploi, Soprane.

 

« Je recherchais depuis longtemps une chorale près de chez moi quand Air-en-Airr a été créée. J’ai rejoint les rangs après une session de recrutement par la chef de chœur Sandra Rotinat. Chaque répétition est un plaisir, d’abord de retrouver mes camarades choristes, de partager notre passion commune, puis de travailler pour proposer des concerts de la meilleure qualité possible. Sans la détermination, le professionnalisme et les précieux conseils de Sandra rien de tout cela ne serait possible. 

 

Chaque concert débute par une adrénaline positive puis c’est du bonheur de bout en bout. Depuis le début, il y en a eu de nombreux et chacun est un souvenir particulier pour diverses raisons. Qu’il ait fait 40°c sous un soleil de plomb pour le premier concert à "Beaujardin" ou venteux et froid comme sur l’Ile Balzac et à l’heure tranquille avec nos amis Suédois, c’est toujours un plaisir. Les concerts, ça me connait, depuis toute petite aucun repas de famille ne se terminait sans que je grimpe sur la table pour chanter. Plusieurs titres m’ont particulièrement marqués, certains pour la puissance des quatre voix, d'autres pour leur côté drôle, ou l'émotion qu'ils dégagent. j’aime bien le côté éclectique de notre répertoire. »

 

 


 

Camille, Retraité, Basse.

 

« J’ai rejoint la Chorale Air-en-Airr il y quatre ans après une recherche internet fructueuse. Chaque répétition est pour moi l’occasion de partager, de chanter avec les autres choristes, sur des chants populaires. Grâce à notre chef de chœur professionnelle, Sandra Rotinat nous améliorons constamment nos performances pour réaliser des concerts de qualité.

 

Je chante depuis l’âge de huit ans et je m’entraîne régulièrement dans mon salon. La chanson partagée avec la chorale qui reste dans ma mémoire est « Une Ile », de Serge Lama. »

 


 

Angelina, Assistante dentaire, Alto.

 

« J’ai rejoint la chorale courant 2010 après avoir assisté à l’un de leurs concerts, et depuis chaque répétition est une bulle d’oxygène que je ne raterais sous aucun prétexte. La plus grande satisfaction c’est de parvenir à maîtriser le répertoire pour le jour J, le concert. Grâce à Sandra Rotinat, notre chef de chœur, nous nous sommes fait un nom et nous pouvons espérer une future renommée départementale. 

 

Notre premier concert à Göteborg a marqué les esprits et la chanson d’Aznavour "Etre", comme nombreux de mes camarades, reste la chanson la plus forte que nous ayons interprété. Depuis cette année je participe également à une chorale au répertoire plus classique, qui nécessite une technique irréprochable, c’est un véritable challenge. »

 


 

Brigitte, Comptable, Soprane.

 

« Je suis inscrite à la Chorale Air-en-Airr depuis six ans grâce à une amie déjà choriste que j’ai rejoint pour la convivialité et le plaisir de chanter en groupe. Partager la musique autour d’une communauté et avec une chef de chœur hors-pair, Sandra Rotinat, est un bonheur immodéré. Chaque concert est une récompense du travail accompli.

 

Toutes les répétitions du jeudi nous permettent de gagner en confiance et en assurance sous le regard précieux de Sandra et lorsque nous interprétons « Aimer à perdre la raison » de Jean Ferrat, le chœur devient le « cœur » et c’est une émotion particulière qui envahit l’assistance. Surtout si nous chantons dans une église, l’acoustique y est particulière. Je rêve d’interpréter des titres composés par Zazie, Calogero ou encore Pascal Obispo et ce pas seulement dans ma voiture. »

 


 

Isabelle, Enseignante, Alto.

 

« J’ai rejoint la chorale Air-en-Airr il y a trois ans après avoir été spectatrice à l’un de leurs concerts, auquel j’étais venue encourager deux amis choristes. J’ai vite été cueillie par le virus de la chanson et l’envie de partager des moments conviviaux. Les compétences de Sandra Rotinat et l’énergie positive ressentie à chaque répétition nous permettent de réaliser des magnifiques harmonies lors des concerts.

 

Interpréter « Exodus » en concert est toujours transcendant, il se propage un frisson commun avec le public. J’aimerais pouvoir chanter plus souvent en plein air et profiter d’un cadre ou d’un paysage inspirant. »

 


 

Pascale, Conseillère Clientèle, Alto.

 

« Je fais partie de la chorale Air-en-Airr depuis sa création. Lorsque j’ai reçu l’information de la mise en place de l’activité j’ai de suite pensé que cela me correspondrait. Au-delà de la détente que procure le chant c’est une activité qui procure un réel enrichissement personnel. Avec notre chef de chœur, Sandra Rotinat, nous récoltons les fruits de notre travail après chaque concert et nous visualisons les progrès effectués, c'est très valorisant.

 

Mon meilleur souvenir au sein de la chorale est sans conteste la parodie réalisée par Sylvie et Brigitte lors de notre dernier repas de fin d'année. Pour moi, l’harmonie du groupe est à son paroxysme lorsque nous interprétons « Syracuse » durant les concerts, je pense que nous serions très percutant sur « Les moulins de mon cœur » de Michel Legrand. »

 


 

Nathalie, Gestionnaire de Scolarité, Alto.

 

« Je me suis inscrit en deux-mil-douze après avoir quitté une chorale où je chantais depuis mil neuf cent quatre-vingt-onze. Je cherchais une chorale interprétant également des chants contemporains, ce que j’ai trouvé au sein d’Air-en-Airr où la chef de chœur, Sandra Rotinat, fait preuve d’une motivation indéfectible à faire progresser les choristes.

 

Pour moi la chorale c’est un moyen de chanter ailleurs que dans ma salle de bain ou ma voiture et de partager avec un groupe qui aime la musique autant que moi. Le voyage en Suède est le parfait exemple de l’équilibre amical et musical que j’ai trouvé au sein de cette chorale. Si je ne devais retenir qu’une chanson de celles interprétées, ce serait « Aimer à perdre la raison » de Jean Ferrat. »

 


 

Marie-Françoise, Retraitée, Soprane.

 

« Revenue à Tours en juin 2012 pour vivre ma retraite dans ma région de coeur, j’ai recherché immédiatement une nouvelle chorale. Avec Air-en-Airr j’ai retrouvé l’évasion que le chant me procure, la joie d’effacer un temps les tracas du quotidien. Grâce à Sandra Rotinat, notre chef de chœur, je me découvre des talents de Soprane inexplorés. Sa rigueur et son sens de l’humour nous font progresser dans la bonne humeur à chaque répétition.

 

Aprés 13 ans de chant choral comme alto au sein de "Musicolor" à Rueil-Malmaison, j’ai retrouvé avec ce nouveau répertoire le plaisir de chanter en chœur. J’apprécie la cohérence de notre groupe, les valeurs partagées par l’ensemble des choristes, d’amitié et de partage. Chaque répétition est un bonheur. »

 


 

Annie, Retraitée, Ténor

 

« J’ai rejoint la chorale Air-en-Airr en septembre 2008, lors de son lancement. La mise en place de la chorale a coïncidé avec ma retraite, j’ai tout de suite adhéré au concept. Chaque répétition permet de retrouver ses camarades de pupitres autours de la même envie de progresser. C’est un plaisir immense et une fierté de faire des concerts dirigés par Sandra Rotinat, notre chef de chœur.

 

Les concerts récompensent vraiment nos efforts et mon meilleur souvenir reste notre prestation à la cave aux fouées en présence de nos camarades Suédois. L’une de mes chansons préférées que nous ayons interprété est « Né quelque part » de Maxime Leforestier. »

 


 

Marie-José, Agent territorial, Soprane.

 

« Je chantais déjà à Larçay lorsque j’ai décidé de rejoindre Alain Guion dans sa nouvelle expérience avec Air-en-Airr. C’est un plaisir de chanter devant un public nouveau à chaque concert, avec mes camarades qui partagent le même goût pour le chant. Sandra Rotinat, notre chef de chœur, nous tire sans cesse vers le haut pour fournir des prestations de qualité.

 

Grâce à Sandra, je suis passé d’Alto à Soprane après d’enrichissantes sessions de technique vocale où elle a toujours fait preuve de professionnalisme et de patience, dans la bonne humeur. Notre récent thé dansant / chantant a été une réussite tant dans la performance que dans la cohésion de groupe. Pour moi, la chapelle de Marmoutier ou la basilique St Martin, restent deux endroits idéals pour chanter, avec une parfaite acoustique. »

 


 

Henri, Retraité de la Marine, Basse.

 

«  J’ai rejoint la chorale avec ma femme il y a cinq ans, pour partager le plaisir de chanter en groupe. Je suis fier d’appartenir au Chœur Air-en-Airr et d’effectuer des concerts de qualité, résultat d’un travail personnel assidu et de répétitions de qualité avec Sandra Rotinat, notre chef de chœur. Peut-importe où nous donnons des concerts, en Suède ou bien récemment à St Georges S/ Cher, je retrouve cette osmose qui fait de ces moments, des représentations inoubliables.

 

J’apprécie la technique vocale individuelle avec Sandra, instants privilégiés d’échanges et de coaching personnalisé. Avec « Exodus » ou « Aimer à perdre la raison » je ressens mes émotions les plus fortes, que j’espère ressentir très longtemps et le plus régulièrement possible par des concerts.  »